Un PTCE, c’est…

un pôle territorial de coopération économique

On connaissait les pôles de compétitivité qui ont vocation à soutenir l’innovation, développer des projets collaboratifs de recherche et développement (R&D) pour créer de nouveaux produits et services.

Aujourd’hui, ils coexistent avec les pôles territoriaux de coopération économique (PTCE) reconnus par la loi relative à l’Économie sociale et solidaire du 31 juillet 2014.

L’économie sociale et solidaire en quelques mots

Le concept d’économie sociale et solidaire (ESS) désigne un ensemble d’entreprises, coopératives, mutuelles, associations, fondations, entreprises d’insertion qui cherchent à concilier activité économique et utilité sociale.

Toutes ces structures adoptent des modes de gestion démocratique et participatif. Elles prévoient également que leurs résultats soient réinvestis pour pérenniser leurs actions et projets.

Acteurs économiques de poids, les structures de l’économie sociale et solidaire interviennent dans différents secteurs et filières : commerce équitable, microcrédit, assurance, mutuelle, services aux personnes, environnement, culture, enseignement, agriculture biologique et circuits courts alimentaires, logement, santé…

Les chiffres clés

source : economie.gouv.fr

10 % du P.I.B

L’ESS représente 10% du P.I.B, réalisé par 200 000 entreprises


2 360 000 salariés

2 360 000 salariés représentant une masse de 54 milliards d’euros


12 % des emplois

L’ESS représente 12% des emplois privés en France et en Outre-Mer


600 000 embauches

En 2020, l’ESS représentera plus de 600 000 recrutements.

Le PTCE, une organisation qui dynamise l'économie d'un territoire

1. Un regroupement d’acteurs autour d’un Pôle

Le PTCE trouve ses racines dans le regroupement de différents acteurs autour d’un même projet de développement durable et d’innovation sociale.

Ce Pôle associe des entreprises de l’économie classique et d’autres de l’économie sociale et solidaire (ESS). Sont aussi souvent impliqués les collectivités territoriales, des centres de recherche ou des organismes de formation.

 

2. Une action coordonnée sur un territoire particulier

Chaque territoire possède sa propre identité, son histoire économique et son écosystème. Pour être efficace, l’action d’un PTCE prend en compte ces particularités ainsi que les attentes et besoins recensés sur ce territoire.

En s’inscrivant dans la dynamique locale, le PTCE participe au développement économique du territoire sur lequel il est implanté ainsi qu’à la création d’emplois solidaires.

 

3. Une coopération économique innovante

Les acteurs regroupés autour d’un PTCE mettent en œuvre une stratégie commune visant à partager, mutualiser et valoriser des ressources, comme par exemple des compétences, des pratiques innovantes, des matières premières ou encore des infrastructures. La capacité à favoriser les échanges est fondamentale pour l’économie sociale et solidaire.

Ces nouvelles formes de coopération mises au service de projets économiques socialement innovants contribuent à la redynamisation d’un territoire et favorisent un développement économique durable.

Et Florange e2i ?

Le groupement d’acteurs réuni autour du projet « Florange écologie industrielle et insertion (Fe2i) » a répondu à un appel à projet interministériel national lancé en juillet 2013.

180 projets ont été déposés et seuls 23 lauréats ont été sélectionnés. Florange écologie industrielle et insertion (Fe2i) est le seul PTCE lorrain à avoir été lauréat.

Carte de la France situant les 23 PTCE sélectionnés

Les 23 PTCE sélectionnés

DÉCOUVRIR LE PTCE FLORANGE e2i

Le PTCE Florange Écologie Industrielle et Insertion porte un projet d’écologie industrielle qui s’inscrit sur le territoire du Val de Fensch en Moselle. Ce projet vise à accroître l’attractivité de ce territoire.

En savoir plus

Le PTCE en résumé